manioc

En 2016, la production ivoirienne de manioc a atteint 4,54 millions de tonnes, rapporte l'Agence de presse africaine (APA), en citant les données publiées par la Direction de la production et de la sécurité alimentaire du ministère ivoirien de l'Agriculture et du Développement rural. Selon les données de la FAO, entre 45 et 50% de la production ivoirienne de manioc est destinée au marché urbain. Consommé principalement sous la forme de Placali (pâte fermentée) et Attièkè (semoule cuites à la vapeur), le manioc occupe une place prépondérante dans les habitudes culinaires des Ivoiriens. Avec une consommation de 100-110 kg / an par habitant vivant dans les zones urbaines selon la FAO, la Côte d'Ivoire est l'un des plus grands consommateurs de manioc en Afrique de l'Ouest.

SOLEA a décidé d'implanter sur les terres déclarées impropres à la culture du cacao des champs de production de manioc afin d'augmenter son chiffre d'affaires et de répondre à la forte consommation du pays pour le manioc. Par ailleurs, la société utilise des techniques de production innovantes sur ses champs afin d'améliorer les rendements par hectare.

téléchargement (9).jpg